TERRAINS VACANTS

Terrains Vacants

Le terrain vacant que vous achetez n'est pas seulement la base de votre nouvelle maison, chalet ou fermette mais aussi de votre style de vie et de votre expérience personnelle/familiale. Cette transaction immobilière concerne donc bien plus que la terre sur laquelle vous allez construire. Voici les éléments importants à prendre en compte lors de l'achat d'un terrain vacant pour vous construire et comment nous pouvons vous aider en vous guidant tout au long du processus.Quelle est l'expérience que vous recherchez en ce qui concerne votre maison et ses environs ?
Une fois que vous avez défini l'expérience que vous recherchez, trouvez une région, une municipalité, une ville ou un quartier qui vous offrira ce que vous recherchez. Nous pouvons vous aider. Si la ou les zones qui correspondent à vos désirs et à vos besoins se retrouvent dans les régions qui font partie de notre expertise et expérience, nous commencerons immédiatement votre recherche. Si la ou les régions sont en dehors des marchés dans lesquels nous nous spécialisons ou dans une autre province canadienne, nous pouvons vous référer à des courtiers collaborateurs que nous connaissons et avec lesquels nous avons travaillé auparavant pour assurer une expérience formidable et une recherche réussie.
Nous vous recommandons de toujours travailler avec un courtier expérimenté dans les transactions de terrains vacants et de terrains à bâtir dans la région qui vous intéresse! L'achat de terrains vacants et de terrains à bâtir est une toute autre chose que l'achat d'une maison existante ou neuve et chaque municipalité ou ville a ses propres problèmes, règles et codes de bâtiment. Il est important que votre conseiller de confiance ait une bonne connaissance de la région, de ses villes. Encore mieux s'il a une relation de travail avec le personnel de la municipalité, ou de la ville.
Tenez compte de de votre type maison, de l'échelle et de l'utilisation du terrain ou du lot et si les codes du bâtiment, le zonage et les règlements municipaux le permettent.
Vérifiez les servitudes sur la propriété ou celles dont votre propriété bénéficie. Une servitude est un droit d'accès ou de passage à travers une propriété. Par exemple, il peut y avoir des sentiers pédestres ou un accès à l'eau dans une communauté, mais ces sentiers et accès tombent sur la propriété de quelqu'un, vous avez donc besoin d'une servitude notariée pour bénéficier de l'accès. Certains d'entre eux peuvent affecter votre propriété ou vous pouvez bénéficier d'une servitude sur une autre propriété. Une servitude que presque toutes les propriétés au Québec ont est pour Hydro Québec, ils ont accès à votre propriété au cas où ils auraient besoin de réparer votre alimentation électrique ou les lignes qui pourraient traverser votre propriété. Renseignez-vous concernant les servitudes, c'est important de savoir.
Protégez-vous, votre projet et votre transaction. Lors de l'achat d'une maison, nous recommandons une inspection de la maison.
Dans le cas de l'achat d'un terrain, nous recommandons de faire faire une analyse géotechnique par un technicien qualifié. Cette analyse en fonction de vos besoins peut inclure la recherche de contamination, l'évaluation de la capacité portante du sol sur lequel vous envisagez de construire, des recommandations pour les systèmes septiques et le placement des puits et d'autres facteurs. Vous en aurez dans la plupart des cas besoin pour obtenir votre permis de construire.
Enfin, nous ne pouvons pas trop insister sur le fait de travailler avec un courtier immobilier expérimenté avec une expertise particulière dans les terrains vacants et à bâtir. Nous sommes expérimentés dans ce type de transactions et en développement immobilier. 
Appelez-nous maintenant pour démarrer votre recherche ou simplement pour prendre des conseils au sujet de l'achat des terrains vacants. Ile-Perrot/Montréal (514) 916-8200, Outaouais (819) 678-8200.

Acheter des propriétés rurales

Charles Racette

La tendance des personnes qui optent pour l'expérience rurale a été accéléré par le COVID-19, et malgré la correction actuelle du marché, la tendance se poursuit et devrait continuer dans un avenir prévisible. La tendance continue de pousser de nombreuses personnes à réaliser enfin leur rêve de vivre en campagne et/ou en nature avec moins de bruit, moins de pollution et ainsi de suite. Attirés par le mode de vie, beaucoup d'acheteurs reconnaissent  aussi le fait qu'ils peuvent avoir beaucoup plus de maison et de terrain pour leurs argent que dans les grandes villes.

La vie rurale est une merveilleuse façon de vivre, je sais car j'ai été élevé sur une ferme dans une communauté rurale en profitant de la qualité de vie que seule une communauté rurale peut offrir.

Ceci dit, nous, les gens de la campagne, apprécions tout cela parce que nous y sommes habitués, c'est ce que nous savons et ce que nous avons connu. Pour quelqu'un qui a passé toute sa vie en ville ou en banlieue, il y a certainement un premier ajustement à faire, mais croyez-moi si c'est votre rêve… ça vaut le coup !

Acheter la propriété qui fera de votre rêve de vivre la vie rurale une réalité sera également une expérience d'apprentissage pour la plupart. Dans la ville et les banlieues, vous ne vous occupez normalement pas des puits, des fosses septiques, de la faune et d'autres choses dans la même mesure. Certaines choses auxquelles vous faites face en ville et en banlieue ont des conséquences plus graves à la campagne, entre autres, les pannes d'électricité.

Que vous soyez à la recherche d'un terrain vacant pour bâtir, d'une maison, d'une propriété de type chalet ou d'une fermette, voici une liste de 15 choses qu'une personne qui envisage de déménager dans une communauté rurale devrait prendre en considération lors de la recherche, de la planification et certainement avant faire le grand pas.


  1. Financement : Il y a beaucoup de choses à considérer quand vous regardez les options de financement pour votre achat. Un courtier hypothécaire qui a l'habitude de travailler avec des transactions rurales est un excellent point de départ. Le courtier trouvera non seulement la meilleure institution et le meilleur produit pour votre transaction spécifique, mais pourra vous expliquer et vous guider tout au long de cette étape complexe du processus d'achat immobilier. Les institutions financières ont des critères de prêt différents pour différents types de propriétés. Par exemple ici au Québec, la plupart des institutions financières ne prêtent pas pour les terrains vacants. La seule exception pour le moment est Desjardins. Pour les maisons rurales, les chalets et autres propriétés rurales avec des bâtiments existants, l'institution voudra voir une déclaration du vendeur (formulaire), le rapport d'analyse de l'eau et les certificats de conformité septique avant de prêter sur la propriété. Si vous faites l'acquisition d'une propriété zonée agricole, oubliez la SCHL et les incitatifs à l'achat d'un premier achat, ils ne s'appliquent pas à ces types de propriétés. Toutes les institutions ne prêtent pas non plus pour les propriétés agricoles, alors consultez un courtier en hypothèques pour savoir quelles sont vos options. Si vous achetez une propriété de type fermette, assurez-vous également de demander à votre institution financière quelles sont les restrictions et les conditions qu'elle peut imposer à votre hypothèque concernant l'utilisation du terrain et toute activité commerciale que vous envisagez pour votre fermette.
  2. Analyse géotechnique (terrains vacants et terrains à bâtir) : Si vous achetez un terrain vacant ou un terrain à bâtir avec des plans pour ériger un bâtiment ou des bâtiments, forer un puits et installer une installation septique, une analyse géotechnique est recommandée. Faire appel à un technicien pour effectuer l'analyse et rédiger un rapport détaillé c'est un ivestissement, mais imaginez que vous achetez une propriété et que vous découvrez ensuite que vous ne pouvez pas construire dessus ou que vous ne pouvez pas construire ce que vous vouliez sur cette propriété. Le technicien peut effectuer plusieurs types d'analyses, notamment la capacité portante du terrain, le type et l'emplacement recommandés de la fosse septique, l'emplacement du puits, l'analyse de contamination et autres. Tout le monde ne le fait pas avant d'acheter mais si vous avez pour objectif de vous protéger au maximum, c'est une bonne idée et... dans bien des cas la municipalité voudra que cette analyse soit faite avant de délivrer un permis de construire. Attention... les délais d'attente pour ce type de service peuvent être longs. Un bon courtier immobilier d'expérience aura généralement des fournisseurs de services vers lesquels vous référer et dans le cas des courtiers spécialisés dans ce type de propriété, ils peuvent en avoir certains avec lesquels ils ont l'habitude de travailler et avec qui ils ont déjà une relation.
  3. Puits : Dans le cas d'une maison, la qualité de l'eau de puits devra être testée et les résultats partagés avec votre institution financière. Si les résultats montrent des niveaux inacceptables de bactéries, il existe des traitements qui peuvent être effectués et des systèmes qui peuvent être mis en place, mais vous devrez obtenir un avis d'expert sur le problème pour déterminer la source de la contamination afin que vous puissiez savoir si un solution gérable est disponible dans ce cas particulier. Il y a plusieurs types de puits, chacun avec ses avantages et désavantages mais aujourdhui presque tous ceux qui creusent un puits optent pou un puits artésien. Quand vous regardez des maisons et chalets en régions rurales souvent vous allez trouver les autres types. Il sera important d'avoir une compréhension de base des types de puits avant de faire votre achat ou choix pour votre propriété. Pour télécharger notre document "Puits 101", cliquez le lien ci-bas.
  4. Systèmes septiques : Les systèmes septiques ne sont pas tous créés égaux et vous voudrez savoir de quel type il s'agit et où ils se trouvent et ses composants (réservoirs, champs d'épuration et réservoirs scellés). Vous aurez également besoin d'un certificat de conformité de la ville ou de la municipalité locale, le vendeur pourra (devrait) vous le fournir. Vous voudrez également connaître la date de la dernière vidange du système et exiger qu'il soit vidé avant de prendre possession de la propriété, si vous l'achetez (c'est la procédure standard lors de l'achat d'une maison avec système septique). Pour télécharger notre document "Systèmes Septiques 101" cliquez le lien ci-bas.


  1. Pompes de puisard : contrairement aux propriétés urbaines et en banlieue qui sont desservies par des systèmes d'évacuation d'eau municipaux, sur la plupart des propriétés rurales, vous serez responsable de l'évacuation de toute eau qui pourrait inonder votre terrain ou votre sous-sol. Certaines propriétés ont la chance de ne pas nécessiter de pompe de puisard pour évacuer l'eau qui s'infiltrerait dans le sous-sol de la maison, mais la plupart seront équipées d'un système de pompe de puisard qui pompe l'eau d'un puisard (un type de trou dans le sol qui recueille l'eau) et la pompe hors de la maison. Vous voudrez vous assurer que la pompe est relativement neuve, qu'elle fonctionne bien et que la plomberie est en bon état. Les pannes de courant peuvent être un gros problème pour les maisons équipées de pompes de puisard et surtout si vous êtes situé sur une propriété avec une nappe phréatique élevée (où une importante accumulation d'eau se produit). Lorsque les gens câblent des générateurs à leur domicile via un sous-panneau électrique ou font passer des rallonges à partir d'un générateur, la pompe de puisard est presque toujours une des premières choses sur la liste des priorités.
  2. Pannes de courant : Les pannes de courant dans les communautés rurales peuvent non seulement être plus fréquentes, mais elles peuvent aussi durer plus longtemps et il y a moins de ressources autour de vous pour vous aider à traverser la panne. Les génératrices sont très populaires dans les communautés rurales pour les raisons susmentionnées, mais assurez-vous que si vous achetez une propriété qui a été câblée pour accepter une génératrice pour alimenter le panneau électrique, qu'elle a été correctement installée par un électricien agréé et que la génératrice se branche sur un sous-panneau et non le panneau principal. De nombreux problèmes, notamment des électrocutions et des incendies, sont survenus en raison d'un mauvais câblage des générateurs dans les maisons. Si vous allez simplement faire fonctionner votre générateur à l'extérieur à côté de la maison et faire passer des rallonges à l'intérieur, assurez-vous que vos rallonges sont adéquates pour la charge qu'elles porteront et qu'elles sont toutes en bon état. Enfin, ne faites jamais fonctionner votre génératrice à l'intérieur de la maison ou d'un espace clos attenant à la maison. N'oubliez pas qu'une génératrice à essence émet des gaz d'échappement et du monoxyde de carbone qu'il faut bien ventiler… à l'extérieur! Il existe de nombreuses options en matière de génératrices pour votre maison, des génératrices portables aux génératrices de secours permanentes qui démarrent automatiquement en cas de panne de courant et alimentent la majeure partie, sinon toute votre maison. Les solutions vont d'abordables (des centaines de dollars) à très chères (des dizaines de milliers de dollars... 10, 20, 30K). La bonne personne à qui demander des conseils concernant les générateurs pour votre maison est soit un électricien professionnel agréé, soit un détaillant/fournisseur de services spécialisé.
  3. Qualité et contamination des sols : De nombreuses propriétés rurales ont accueilli des activités agricoles et commerciales au fil des ans, ce qui peut entraîner des problèmes de contamination. Si vous achetez une propriété et envisagez de faire pousser des cultures, ou des jardins, renseignez-vous sur l'utilisation du terrain dans le passé. Les terres qui ont été utilisées à des fins de cultures commerciales (exemple : soja ou maïs) peuvent avoir été saturées d'engrais commerciaux et de pesticides pendant des années. Ces produits chimiques peuvent potentiellement affecter la capacité de votre sol à soutenir les cultures ou la croissance de toute sorte, si vous décidez de ne pas les utiliser. De nombreux agriculteurs du Midwest des États-Unis sont actuellement confrontés à ce problème avec plusieurs universités et agences menant des projets de recherche étudiant et développant des moyens de réhabiliter les terres agricoles brûlées par une application excessive de produits chimiques au fil des ans. L'utilisation de produits chimiques peut également affecter la qualité de l'eau non seulement sur votre propriété, mais également sur les propriétés voisines. Si vous trouvez des terres qui ont servi de pâturage ou de foin pendant de nombreuses années, vous devriez être en bonne forme pour cultiver ce que vous envisagez de cultiver. Votre géotechnicien peut vous y aider.


  1. Considérations d'assurance : Outre les informations habituelles que votre compagnie d'assurance exigerait pour une propriété en ville ou en banlieue, ils voudront probablement voir les résultats d'un test de qualité de l'eau, le certificat de conformité septique et toute information concernant les poêles à bois, les poêles à granules et les foyers. . Ils envoient parfois un inspecteur/représentant pour l'évaluation de la propriété en se qui concerne les considérations d'assurance.
  2. Écoles : Renseignez-vous sur les écoles à proximité, qu'elles soient françaises, anglaises ou autres et quel service d'autobus est disponible. Si vous cherchez des écoles secondaires, voyez à quelle distance se trouve l'école secondaire la plus proche de la propriété que vous envisagez. Dans les zones rurales, vous trouverez souvent de grandes écoles secondaires régionales qui déservent une très grande zone. Ils peuvent être à une distance importante de votre domicile, une considération importante avant d'envisager l'emplacement de votre famille.
  3. Soins de santé : de nombreuses personnes rêvent de déménager dans des communautés et des régions rurales pour leur retraite, mais à mesure que nous vieillissons, nous dépendons de plus en plus de notre système de santé. Les gens visitent plus régulièrement leur médecin, leur hôpital, leur clinique (dans les CLSC du Québec) et d'autres spécialistes. Découvrez à quel point tous ces services sont proches des propriétés que vous envisagez et combien de temps il vous faudra pour vous y rendre si vous en avez besoin.
  4. Accès et servitudes : Ici au Québec, toute famille de hockey aura probablement au moins une histoire ou deux à raconter sur le retour à la maison dans une tempête de neige après un match ou un tournoi dans… une ville quelque part. Les défis hivernaux sur les routes de campagne sont réels et doivent être pris en compte. À quelles routes avez-vous accès, sont-elles principales ou secondaires et demandez autour de vous si elles sont bien dégagées en hiver. Si vous êtes dans la région des chalets, assurez-vous de vous renseigner s'il y a des routes d'accès qui ne sont pas dégagées par la municipalité pendant les mois d'hiver. Une autre considération lorsque l'on parle d'accès est les servitudes. Une servitude donne à un individu l'accès à travers la propriété d'un autre. Vous pouvez en bénéficier dans le cas de sentiers ou d'un accès à l'eau par quelqu'un ou d'autres peuvent bénéficier d'une servitude à travers votre propriété pour les mêmes raisons.Les chemins privés sont généralement des servitudes à travers plusieurs propriétés. Presque toutes les propriétés ont une servitude en faveur des entreprises de services publics, c'est-à-dire: ici à Québec, Hydro Québec pour assurer l'accès pour l'entretien, réparation et en cas de problèmes urgents comme des pannes de courant. Découvrez quelles sont les servitudes sur votre propriété ou dont vous bénéficiez avant d'acheter. Ceux-ci peuvent faire une grande différence dans votre processus de prise de décision.


  1. Neige : La neige est une réalitée içi au Québec, peu importe où vous vous trouvez, mais le déneigement peut être non seulement un travail plus important sur votre propriété rurale, mais peut être beaucoup plus coûteux qu'en ville si vous le faites faire par quelqu'un d'autre. Dans la ville et la banlieue, nous avons généralement des contrats annuels. Dans les communautés rurales, selon la longueur de votre voie, vous pouvez avoir l'option de contrat ou vous devrez peut-être payer à par dénaigement, ce qui peut s'additionner rapidement avec la poudrerie durant les tempêtes. Demandez quelles sont vos options et coûts de déneigement.
  2. Services : Les différents services communautaires, d'affaires, de santé et gouvernementaux que vous avez l'habitude d'avoir à proximité peuvent être un peu plus éloignés. Demandez combien de temps et quelles sont leurs heures de service.
  3. Inondations : Les rêves de style de vie rural de nombreuses personnes incluent être sur l'eau. Qu'il s'agisse d'un lac ou d'une rivière, consultez les cartes des inondations de votre région. Au Québec, vous pouvez consulter la carte provinciale des inondations au : www.cehq.gouv.qc.ca/zones-inond/carte-esri/index.html . Si vous êtes dans une zone 0-20, cela signifie que la zone est estimée inondée au moins une fois au cours d'une période de 20 ans. Dans une zone 0-20, vous aurez des problèmes avec les assurances, les permis de construction de toutes sortes, les inondations potentielles et éventuellement la revente de la propriété. Les zones inondables 0-100 sont moins sévèrement touchées mais pas sans conséquences. Si vous êtes sur l'eau, renseignez-vous sur les zones inondables et leurs classifications afin de pouvoir prendre une décision éclairée.
  4. Zonage : Les considérations de zonage s'appliquent, peu importe où vous achetez une propriété. Un élément important à considérer lors de l'achat d'une propriété rurale et plus spécifiquement agricole au Québec, est la Commission de protection du territoire agricole, dont le but est de protéger les terres agricoles du Québec. La commission et la loi sont strictes et changer le zonage ou l'utilisation de la propriété en question si zoné agricole est très difficile et dans la plupart des cas impossible. Si vous avez des questions concernant le zonage, la meilleure ressource est l'inspecteur de la ville/municipalité. Un appel ou un couriel à l'inspecteur peut vous éviter beaucoup de problèmes. Travailler avec un agent immobilier qui a déjà une relation de travail avec le personnel municipal et les fournisseurs de services locaux est un gros plus, assurez-vous de le faire si possible.